Histoire des dés de JDR
Angel trepouillame uoplithe

Dés de JDR : Le guide complet

La bible des Dés de Jeu de Rôle. Découvrez leur Histoire Insolite et bien plus. Vous saurez tout sur vos dés de JDR préférés.

La bible des Dés de Jeu de Rôle. Découvrez leur Histoire Insolite et bien plus. Vous saurez tout sur vos dés de JDR préférés.

Les dés de jeu de rôle n’auront plus aucun secret pour vous

D4, D6, D8, D10, D12, D20, D100, dés Fate… Pour les non-initiés, ces mots ne signifient pas grand-chose, en revanche pour les rôlistes (joueurs de jeux de rôles), ces termes sont l’essence du JDR.

Ces noms d’apparence barbare sont en réalité des appellations qui désignent des dés à 12 faces, à 20 faces, à 6 faces, etc. et font références aux dés de jeu de rôle : meilleurs amis des rôlistes, qu’il s’agisse des meneurs de jeu (MJ) ou des joueurs (PJ).

On les aime autant qu’on les déteste, lorsque les résultats de nos jets de dés sont ratés, pourtant on ne peut pas se passer d’eux. Après tout, les pratiquants de jeu de rôle ont tous leurs sets de dés fétiches, ils tiennent donc un rôle majeur dans le jeu de rôle sur table.

Que vous soyez débutant ou que vous fassiez rouler des dés depuis plusieurs décennies, une question se pose : les connaissez-vous tant que ça ? Leur histoire est pleine de rebondissement et ils nous réservent plein de surprises.

A travers cet article, nous allons voir ensemble :

À l’issue de cet article très riche en information, vous allez vous rendre compte que vous étiez loin de tout maîtriser sur le sujet 🙂

Vous souhaitez en savoir plus sur le jeu de rôle sur table ?

Qu’est-ce que le JDR ?
Comment jouer au JDR ?

Qu’est-ce qu’un dé ?

Un dé, appelé aussi un polyèdre (qui signifie plusieurs faces en grec), est un objet géométrique possédant un nombre de faces planes variables. Il permet d’obtenir un nombre ou un symbole au hasard sur une liste déterminée, en le faisant rouler.

Très souvent utilisé dans les jeux de société ou dans les jeux de rôle, il permet d’instaurer une notion de hasard et de chance, pour représenter l’aléa du destin.

Dés de jeu de rôle
Les dés sont indissociables du jeu de rôle

L’histoire des dés de JDR

Les jeux de dés remontent à bien plus loin qu’on ne pourrait le penser, puisque les premières traces nous emmènent à la préhistoire à travers les jeux d’osselets. À l’époque, ils étaient taillés dans des os d’animaux. Le saviez-vous ?

Bon, vous allez me dire qu’il s’agit de deux choses différentes, mais les écrits antiques ne font pas de différence entre les deux jeux. Ils sont donc très liés.

On arrive à retracer les premiers dés cubiques vers -2300 avant notre ère (il y a plus de 4000 ans ! 😲), dans la vallée de l’Indus. On retrouve aussi des mentions dans le Rig-Véda, collection d’hymnes indiens antiques, où tout un hymne est consacré à un jeu de dés.

L’histoire des dés remonte à loin ©Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal

Des traces des dés dans toutes les cultures

Depuis, un très grand nombre de cultures ont eu un fort attrait pour les jeux de dés.

Les étrusques

C’est en tombant sur des dés dans une tombe étrusque, qu’on a découvert comment s’écrivaient leurs 6 premiers chiffres.

Les romains

Les romains étaient de fervents partisans des jeux de dés, à tel point qu’un grand nombre d’édits leur sont dédiés. Jules César lui-même annoncera son fameux « Alea jacta est » en -49, qui signifie « le sort est jeté », qu’on traduit aussi souvent « les dés sont lancés », tellement ces derniers étaient présents dans leur culture.

C’est à partir de cette période qu’on commence à voir apparaître les premiers dés pipés. Ces dés trafiqués, en lestant certaines faces ou en limant certaines arrêtes, permettent à leurs propriétaires d’augmenter les chances de sortir un chiffre précis.

Les tribus germaniques

Ces dernières adoraient tellement les dés que certains étaient prêtes à mettre en jeu leur propre liberté après avoir perdu toutes leurs possessions en jouant aux dés.

Moyen-âge

Véritable passe-temps pour les chevaliers et le bas-peuple, cette période voit l’apparition de nombreuses guildes de dés 🎲 ainsi que le « décier« , qui désigne le métier de fabricant de dés.

Le jeu de dés n’est pas qu’un jeu

En dépit des apparences pourtant le jeu n’est pas toujours aussi enfantin qu’il paraît. Le dé prend tellement d’importance durant cette période que de nombreuses ordonnances tentent de réglementer, voire d’interdire, sans grand effet, les jeux de dés.

Après tout, à l’époque moyenâgeuse les distractions et les méthodes de paris sont rares. Les dés attisent donc toutes les passions, pour le meilleur et pour le pire.

Cependant, l’application des dés va plus loin que le jeu et les paris. Effectivement, c’est en analysant les chances qu’a un joueur d’obtenir un total donné en lançant plusieurs dés, qu’on établira les bases du calcul des probabilités.

Et les dés de jeux de rôle dans tout ça ?

Pour évoluer du dé à six faces aux sets de dés de jeu de rôle tels qu’on les connaît maintenant, il faudra attendre quelques centaines d’années.

Tout ceci nous amène à Londres en 1960. Dave Arneson, amateur de wargame, tombe par hasard dans une boutique de jeu sur des dés à 20 faces, rouges ou noirs. Intrigué par ces dés originaux, il décide d’en acheter 3 paires.

Quelques années plus tard, Dave et son acolyte Gary Gygax travaillent sur le premier jeu de rôle papier au monde « Donjons & Dragons« . En réfléchissant aux règles, ils décident d’incorporer l’utilisation des fameux D20 trouvé quelques années plus tôt par Arneson.

Ils se mettent donc en quête de fabricants de dés pour les fournir en dés à 6 faces et à 20 faces. Cependant, leurs recherches ne se passent pas comme prévu. En effet, ils trouvent bien une petite entreprise qui peut les fournir en dés, cependant elle ne les vend que part set : Un lot de dés qui comprend 1d4, 1d6, 1d8, 1d10 et 1d20…

Ils pensent bien, dans un premier temps, à donner les dés non désirés à des écoles locales (à l’époque les dés servaient à enseigner l’arithmétique aux enfants). Cependant, après mûre réflexion ils décident de les garder et de modifier les règles pour prendre en compte ces nouveaux dés.

C’est ainsi que les dés de jeu de rôle tels qu’on les connaît virent le jour.

Gary Gygax et Dave Arneson, les pères du jeu de rôle et créateurs de Donjons et Dragons

Citations liées aux dés

Les dés sont tellement présents dans l’Histoire qu’ils ont inspiré les grands hommes. Voici quelques citations liées aux dés de jeu de rôle :

  • Stéphane Mallarmé : « Un coup de dés jamais n’abolira le hasard ».
  • Albert Einstein : « Dieu ne joue pas aux dés ».
  • Jules César : « Alea jacta est » (le sort en est jeté).
  • Sophocle : « Les dés des dieux tombent toujours bien ».
  • Navjot Singh Sidhu : « Celui qui ne lance pas le dé ne peut pas s’attendre à obtenir un six ».
  • Proverbe espagnol : « Le meilleur coup de dés est de ne pas jouer ».

Et vous, vous connaissez d’autres citations liées aux dés ? N’hésitez pas à les partager en commentaire 👇

Dés de jeu de rôle

Les différents types de dés de jeu de rôle

Il existe un très grand nombre de types de dés différents, leur principale différence étant leur nombre de faces. En général le choix de nos dés va déprendre des règles des systèmes de jeu de nos JDR préférés.

Les dés à 4 faces : Le tétraède

Les dés à quatre faces ou d4 en abrégé sont des dés en forme de pyramide. La somme de leurs faces opposées est égale à 5. Leur forme les rend difficiles à faire rouler et une blague dans le cercle des rôlistes consiste à dire qu’il est moins douloureux de marcher sur un Lego que sur un D4 🤣

Bien connus des magiciens de donjon et Dragons, le D4 a été pendant de nombreuses éditions de D&D le dé utilisé pour calculer les points de vie des magiciens et la plupart des dégâts de leurs sorts de base.

Les dés à 4 faces sont notamment utilisés dans les JDR sur table afin de générer de plus petits résultats qu’avec d’autres types de dés, surtout le dé à six faces classique.

Le D4, le dé de JDR sur lequel vous ne voulez pas marcher…

Les dés à 6 faces

Les dés à 6 faces sont les dés les plus représentés dans l’univers du jeu : On en possède tous chez soi, qu’on soit rôliste ou pas. Nombre de jeux de plateau utilisent le D6.

Polyèdre de forme cubique, chacune de ses 6 faces est numérotée de 1 à 6 (souvent représenté par un nombre de points égal au chiffre de la face). Généralement, la somme des nombres situés sur les faces qui s’opposent est égale à 7.

De nombreux jeux de rôle ont basé leur système sur ce dé, parmi lesquels :

Le dé à 6 faces, le plus connu des dés

Les dés à 8 faces : L’octaèdre

Les Dés à huit faces ou D8 en abrégé sont une variante de dé qui comporte huit faces. Ils ressemblent à deux pyramides assemblées. On les utilise généralement dans le calcul des dégâts de certaines armes. La somme de leurs faces opposées est égal à 9.

Le dé à 8 faces avec sa forme en double pyramide

Les dés à 10 faces : Le trapézoèdre pentagonal

Les Dés à dix faces ou D10 en abrégé sont une variante de dé qui contient dix faces.

On les utilise généralement pour simuler des dés à 100 faces, pour ce faire on lance 2D10, un des deux simule les dizaines et l’autre les unités. La forme du dé est généralement un décaèdre.

De nombreux jeu de rôle utilisent un système basé sur l’utilisation du D10, en voici quelques-uns parmi les plus connus :

Le dé à 10 faces, bien connu des joueurs de Vampire la mascarade

Les dés à 12 faces : Le dodécaèdre régulier

Les Dés à douze faces ou D12 sont une variante de dé dont la forme la plus couramment utilisée est le dodécaèdre, dont les faces sont des pentagones.

En général, le nombre total de faces opposées totalisent 13 et chaque face impaire est adjacente à la face paire supérieure (le 1 avec le 2, le 3 avec le 4, etc.). L’utilisation des D12 est relativement rare par rapport au d10 et au d20 qui permet des statistiques plus immenses. On les utilise en général pour le calcul des dégâts de certaines armes (il s’agit en général du dé de dégâts le plus élevé).

Le D12, un des dés les moins utilisé des set de dés complets

Les dés à 20 faces : L’isocaèdre

Les Dés à vingt faces ou D20 est le roi des dés, notamment, car c’est le dé principal du jeu de rôle le plus connu au monde, Donjons & Dragons. On l’utilise surtout pour faire des jets de compétences (1d20 + rang de compétence + modificateur).

On le retrouve en général sous forme d’icosaédrique classique, mais on le voit plus rarement sous forme antiprismatique.

Certains JDR comme la 5e édition de donjons et dragons (DD5) utilise deux D20 dans les jets pour simuler des avantages ou des désavantages, permettant d’augmenter les chances de faire des réussites critiques ou des échecs critiques.

Voici une liste des jeux de rôle les plus connus qui utilisent le dé à 20 faces :

Le D20, roi des dés de JDR

Les dés à 100 faces : Le zocchièdre

Les Dés à cent faces ou D100, voire même le D%, est une variante de dé qui comporte cent faces. Communément on utilise deux dés à dix faces, un dé simule les dizaines et l’autre les unités.

Cependant, on utilise parfois un dé qui possède vraiment 100 faces (ou zocchièdre). La logique voudrait que la somme de chaque face opposée d’un tel dé soit égale à 101, mais cette information est dure à vérifier puisqu’il est compliqué de trouver quelles faces sont opposées tant il y en a 🤣

Le D100 est le dé central de nombreux JDR dont :

Les dés à 100 faces sont le plus souvent simulés avec 2D10

Les dés spéciaux

Outre ces dés classiques, il y a toute une gamme de dés spéciaux propres aux jeux auxquels ils appartiennent. Ces dés particuliers ont pour spécificité de ne pas forcément avoir des nombres sur leurs faces, mais des symboles spécifiques.

Les dés issus des jeux de rôle de la gamme Star Wars sont un des meilleurs exemples en la matière. Chaque dé est recouvert de symboles qui vont déterminer la réussite d’une action et ses conséquences.

Le système Fate (ou Fudge) est, lui aussi, un système de dés spéciaux emblématique. En effet, ses dés, malgré leur apparence de dés à 6 faces possèdent des symboles + et des symboles – au lieu des chiffres, qui permettent d’augmenter ou de diminuer l’effet de ses compétences.

Le récent Dungeon Crawl Classic possède lui aussi des dés spéciaux, en la forme de ce que l’éditeur appelle les dés zocchis. Il s’agit de dés de JDR classiques, à la différence qu’en plus du set de jeu de role classique, les zocchis comprennent aussi des D16, des D24, des dés 50, etc.

Une photo de dés Star wars JDR, de l’éditeur Fantasy Flight Games

Les dés virtuels

Désormais, les dés ne pas toujours sous forme physique. Eh oui, la popularité grandissante du Jeu de Rôle au format virtuel (jeu de rôle en ligne) a permise la naissance des dés virtuels (ou dés numériques). Ces lanceurs de dés numériques sont souvent assez flexibles et permettent de lancer tous les types de dés. Il en existe un certain nombre, tous totalement gratuits.

Voici quelques simulateurs de dés de jdr :

À noter que vous pouvez aussi faire des lancers de dés de jdr en ligne, directement via Google. Il suffit de taper directement la quantité de dés que vous voulez faire rouler ainsi que leur valeur et tout se calcule automatiquement (très pratique dans le cas d’un JDR à une table virtuelle).

Les lancers de dés virtuels ont leurs avantages cependant ils ne restent utilisé que lorsque la situation ne laisse pas d’autre possibilité. En effet, comme nous le verrons plus bas, les rôlistes ont un rapport très particulier aux dés physiques

Des dés de toutes les matières

Dés en résine

Les dés en résines sont les dés les plus répandus. Il en existe de toutes les tailles, de toutes les couleurs et dans une infinité de motifs. Selon la complexité du dé leur prix peuvent varier du simple au triple, voire plus (Le prix des dés fabriqués par des créateurs indépendants peut monter jusqu’à une soixantaine d’euros, voire plus).

Les + des dés en résine :

  • Leur fourchette de prix permet d’en trouver pour toutes les bourses ;
  • Des styles très variés, du plus simple au plus excentrique ;
  • Des design originaux.

Les – des dés en résine :

  • Pas de réel désavantages…

Liste (non exhaustive) de motifs de dés en résine:

  • Les dés unis ;
  • Les dés transparents ;
  • Les dés marbrés ;
  • Les dés marbrés transparents ;
  • Les dés nébuleuses ;
  • Les dés pailletés ;
  • Les dés à motifs ;
  • Les dés avec élément incrusté.

Dés en métal

Les dés métalliques sont, comme leur nom l’indique fait en métal, ils sont donc généralement plus durables que leur équivalent en résine, mais aussi plus lourds. Là encore, les design peuvent varier, on peut trouver des dés très simples avec des design minimalistes ou bien des dés très travaillés. En revanche le coût des dés de jdr en métal est plus élevé que des dés en résine.

Le fait qu’ils soient en métal permet plus d’excentricité que les dés classiques puisque leur résistance permet de faire des formes audacieuses. On peut par exemple trouver dans le commerce des dés creux.

Les + des dés en métal :

  • Excellente prise en main dû à leur poids ;
  • Des dés solides ;
  • Des design originaux.

Les – des dés en métal :

  • Un prix plus élevé que des dés classiques ;
  • Si vous avez une migraine vous allez les détester :
  • Ils peuvent vite abimer le mobilier (table, sol en cas de chute), prévoir une piste de dés.

Dés en bois

Les dés en bois existent mais sont assez rare et donc en général assez cher pour peu qu’on recherche des dés originaux. Il existent des versions assez simples et accessible mais dès qu’on rechercher des dés en bois de qualité, le prix de façon impressionnante.

Ils sont aussi plus fragiles que les des en résine ou en métal, il faut donc en prendre grand soin (en les rangeant dans une boîte à dés par exemple). C’est pour cette raison qu’ils constituent un produit de niche.

Dés en pierre semi-précieuse

Les dés en pierre sont fabriqués à partir de pierres semi-précieuses naturelles. Ces ensembles minéraux de dés polyédriques sont taillés à la main. La combinaison de la pierre naturelle et de l’artisanat garantit que chaque ensemble est complètement unique.

Chaque pierre a une apparence et une texture spécifique. Ce type de dés est très haut de gamme, cependant le prix vaut la dépense si vous êtes amateur de beaux dés. Il est bon de noter que les dés en pierre sont plus fragiles que les autres types de dés, il est donc recommandé d’utiliser des pistes à dés pour les préserver.

Vous avez maintenant une bonne idée de tous les différents types de dés qui existent. Comme vous pouvez le constater il y en a vraiment pour tous les goûts. Saviez-vous qu’il existait autant de types de dés différents ? 🎲🎲🎲

Où acheter des dés de jeu de rôle ?

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les dés (ne vous arrêtez pas là, on n’a pas fini d’apprendre des choses 😉) vous vous demandez sûrement où acheter des dés de jeu de rôle ?

C’est vrai, vous avez beau écumer les grandes surfaces et les magasins de jouets rien à faire, pas moyen de mettre la main sur des dés donjon et dragon… Et c’est normal. Même si le jeu de rôle revient sur le devant de la scène, il n’est pas encore assez revenu dans la culture populaire pour se trouver à tous les coins de rue.

Les boutiques de jeu de société

Un des moyens les plus agréables d’acheter des dés de JDR consiste à aller dans une boutique de jeu de société proche de chez vous. En plus de trouver votre bonheur, c’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres joueurs passionnés (ou d’autres Meneurs de jeu) avec qui discuter et potentiellement jouer. J’ai personnellement rencontré beaucoup d’amis rôliste grâce aux boutiques de jeux.

Il y a cependant un aspect « négatif » a cette option : Le choix. Vous êtes malheureusement dépendant des collections de dés et des stocks présents dans votre boutique. Dans ces conditions où vous tourner si vous ne trouvez pas vos dés Warhammer en boutique physique ?

Les sites internet

L’avantage d’internet est d’offrir un choix quasi illimité de styles de dés, internet regorge de sites qui vendent des dés. Cependant, si vous souhaitez acheter des dés originaux qui sortent du lot, à des prix intéressants nous proposons un grand choix de collections de dés sur la boutique Le rôliste.

En achetant via le site, vous nous soutenez et permettez ainsi au blog d’accueillir toujours plus d’articles sur le jeu de rôle et à la boutique d’accueillir de plus en plus de dés et d’accessoires originaux.

→ Voir les collections de dés de la boutique Le rôliste

A chacun son style de dé

Pourquoi les dés sont-ils si importants pour les rôlistes ?

C’est vrai ça ! Pourquoi un tel attrait pour les dés là où un simple pierre/feuille/ciseaux ou un jeu de carte pour tirer des valeurs au sort suffirait ?

Le symbole et un signe de rattachement

Un des principales raisons de l’attachement des rôlistes pour les dés est, qu’au fil du temps, c’est devenu un symbole fort qui symbole le jeu de rôle et ses pratiquants : Les rôlistes. Ce symbole n’explique pas tout, mais il participe à la construction d’une image à laquelle on peut se rattacher et qui a prit de l’importance au fil des ans.

A l’heure actuelle les dés sont inscrits dans l’ADN du jeu de rôle, il est donc normal qu’on leur accorde un attachement tout particulier.

Être impliqué dans ses actions

Quand on fait du jeu de rôle, on vit par le biais de notre personnage des aventures fantastiques. Tout héros qu’il soit, il va connaitre des réussites et des échecs critiques qui seront déterminés par le résultat de notre jet de dés. Le dé est donc l’artéfact à travers lequel notre personnage vit son moment de gloire ou, à l’inverse, entend sonner le glas.

Dans ces conditions, il est logique que les dés attisent autant les passions. Comme je le disais, on aime les dés autant qu’on les déteste, car à travers eux, il peut arriver le meilleur, comme le pire à notre aventurier préféré.

Le rôliste, cette créature superstitieuse

Tout rationnel qu’on soit, les dés peuvent vite réveiller chez les joueurs de jeu de rôle le côté superstitieux qui sommeille en chacun de nous.

Il suffit d’enchaîner quelques échecs pour voir les vieilles superstitions se réveiller. Il n’est pas rare dans ce genre de situations de voir un rôliste changer de dés pour tenter d’inverser le mauvais sort. À l’inverse, faire rouler les dés lorsque ce n’est pas son tour, c’est prendre le risque de faire un bon score qui sera perdu…

Certains jouent avec cette superstition en proposant des prisons à dés, afin de punir les dés qui ont fait trop d’échecs à la suite.

Il ne s’agit bien sûr pas là d’une analyse représentative du rapport à là superstition des rôlistes, mais plus d’un clin d’œil à une tendance qu’on retrouve très généralement autour des tables de jeu 😉

Le set de dés adapté à chaque personnage ou chaque situation

On l’a vu précédemment, il existe une infinité de style de dés de jeu de rôle : Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs.

A tel point que beaucoup de joueurs possèdent des sets de dés qui sont adaptés à des situations particulières ou bien des dés aux couleurs de leurs personnages. Dés en métal pour son guerrier, là où le magicien utilisera plutôt des dés nébuleuses, dés sombres pour les phases d’infiltration, des dés d’inspiration hi-tech pour jouer à un jeu futuriste, etc.

Il ne s’agit là que de quelques exemples, mais vous l’avez compris : Le rôliste aime les dés et n’hésite pas à jouer avec leur diversité.

La youtubeuse Amy Marie synthétise très bien sa passion pour les dés de JDR 🎲

Un objet de collection

Le dernier point, et pas des moindres, touche au design des dés. En effet, certains dés sont tellement beaux et/ou uniques qu’ils en deviennent des objets de collection. On peut penser aux dés en pierre semi-précieuse ou aux dés en verre qui sont en général magnifiques, et donc agréable à posséder.

D’autres ont des formes tellement originales, qu’on a envi de les posséder et de les montrer car ils sont drôle, impressionnants ou même techniquement compliqué à réaliser.

Le plaisir de faire rouler les dés

Car après tout soyons honnête, qu’il est plaisant de faire rouler des dés et d’exploser de joie lors d’un réussite critique ou à l’inverse hurler de désespoir face à un échec critique (fumble) qui sort au pire moment possible…

Rien n’égale le sentiment de jouissance qu’on ressent lorsqu’on doit lancer une pleine brouette de dés, qu’il s’agisse de lancer un sort extrêmement puissant ou bien une attaque dévastatrice. Attention, l’essayer c’est l’adopter 😉

Les accessoires liés aux dés de jeu de rôle

A une table de JDR, les dés ne viennent pas tout seul, mais sont souvent accompagnés par toute une batterie d’accessoire. Effectivement, ces derniers sont là, soit pour améliorer l’expérience de jeu des joueurs, soit pour apporter une touche immersive ou ludique supplémentaire à votre partie de jdr.

La piste à dés, pour empêcher ses dés de se sauver

Si vous en avez assez de ramper sous la table, à la recherche d’un dé lancé trop fort, alors vous comprenez la nécessité d’utiliser une piste à dés.

il s’agit d’une sorte de tapis de jeu de forme carré, rectangulaire ou encore hexagonale qui possède des bords relevables. Leur intérêt principal est que vous avez ainsi une zone définie dans laquelle lancer vos dés, sans qu’ils aillent rouler n’importe où.

Il s’agit d’un accessoire indispensable pour ceux qui aiment faire rouler les dés très fort puisque les dés ne risquent plus de quitter la table de jeu et d’aller rouler sous le canapé.

Piste de dés de jeu de rôle

La tour à dés, pour des lancers de dés impartiaux et ludiques

Une tour à dés (ou lanceur de dés de jdr) est un objet utilisé par les joueurs afin de lancer les dés équitablement tout en décorant la table de jeu.

il s’agit d’une construction tout en hauteur au sommet de laquelle les joueurs jettent leurs dés. Les dés tombent ensuite à l’intérieur de la tour et rebondissent sur différentes plates-formes cachées à l’intérieur, avant de ressortir sur la surface de jeu.

Il existe de nombreuses formes de tours et leurs structures et conceptions sont également différentes.

Les preuves littéraires de l’utilisation des tours de dés remontent au 1er siècle après JC. mais depuis au moins le 4e siècle, des sources iconographiques et archéologiques sont connues.

On a même retrouvé une tour datant de la Rome antique (la tour à dés de Vettweiss-Froitzheim). Ce lanceur de dés d’époque utilisait le même système de plateaux internes inclinés que les tours à dés modernes. Comme quoi même il y a 2000 ans nos ancêtres éprouvaient le besoin d’avoir des lancers vraiment aléatoires et ludique 😉🎲

La fameuse tour à dés Vettweiss-Froitzheim

La tour de dés est principalement utilisée dans le domaine des JDR et des jeux de société. Elle présente de nombreux atouts :

  • Elle garantit des résultats aléatoires en empêchant toute influence volontaire du joueur sur son lancer,
  • La plupart des tours à dés réduisent le risque de jet cassé en offrant une zone plane et sans obstacle en fin de course des dés. De la même façon, ces modèles empêchent généralement que les dés ne tombent hors de la table (elles rejoignent donc les pistes à dés sur ce point);
  • Lors d’une séance de jeu de rôle papier, les joueurs peuvent manquer d’espace en raison de l’encombrement sur la table (feuilles de personnages, écran du maître du jeu, figurines, livre de règles, nourriture, etc.). La tour alloue une zone restreinte dédiée aux lancers de dés,
  • Certains dés en métal ont un design assez « agressif » pour le mobilier, une tour permet d’éviter les marques d’impact contre la table.

Les rangement pour dés de jeu de rôle, indispensable au rôliste itinérant

Les bourses à dés

Les bourses à dés sont des accessoires indispensables pour les rôlistes qui doivent se déplacer pour jouer. En effet, elles permettent de ranger et de transporter ses dés de façon optimale, et point bonus, leur design souvent d’inspiration médiéval permet d’augmenter l’immersion sur les JDR fantastiques.

Il existe deux grandes variétés de bourses : les bourses pour dés en cuir et les bourses en tissu.

Les bourses en cuir

Le style préféré des amateurs d’ambiances médiévales ou d’héroic fantasy, elles ont l’avantage d’être très immersives et, de fait, aident à se mettre dans la peau de son aventurier.

Leur matière et le fait qu’elles soient souvent faites à la main (à la chaîne ou par des artisans) justifie un prix plus élevé que celles en tissu.

Les bourses en tissu

Plus abordables que les bourses en cuir, les poches en tissu n’ont pourtant pas à rougir. Il en existe de toutes les couleurs et de tous les motifs et pour peu que vous soyez créatif, vous pouvez même en confectionner vous-même. Elles sont tout aussi efficaces que les bourses en cuir pour ranger ses dés de JDR.

Les boîtes à dés

Véritable écrin pour ranger son ou ses sets préféré, les boîtes pour dés peuvent contenir moins de dés que les bourses. On les réserve donc en général pour son lot de dés fétiche ou pour protéger un set de dés fragile (comme les dés en pierre semi-précieuse par exemple).

Une fois encore il en existe de toutes sortes et la seule limite est l’imagination des créateurs. Qu’il s’agisse de boîtes en résine, de boîtes en bois, en métal ou même en plastique, il y en a de toutes les matières et mêmes de toutes les formes (rondes, carré, ovales, etc.).

Le rôliste rangements dés

Comment bien lancer ses dés

On termine cet article avec quelques conseils pour mieux faire rouler ses dés, comme ça le jour où vous en serez à votre 3e échec critique d’affilée, personne ne pourra accuser votre façon de lancer les dés :

  • Ne déposez pas les dés sur la piste, faites les franchement rouler ;
  • Lancez les dés sur une surface plane ;
  • Evitez de viser la zone de jeu pour ne pas la saboter ;
  • Lancer les dés de dégâts en même temps que ceux d’attaque, pour gagner du temps ;
  • Ne faites pas rouler vos dés hors de la table.

Et vous, quelles sont vous astuces pour lancer correctement vos dés ?

Conclusion

Maintenant, vous savez tout sur les dés. Vous doutiez-vous qu’il existait autant de dés différents ? Je pensais maîtriser le sujet, mais la rédaction de cet article m’a permis d’en apprendre beaucoup, notamment sur l’histoire des dés.

J’espère que vous avez pris autant de plaisir à lire cet article, que moi à le rédiger. Portez-vous bien et attention : l’abus de jeu de rôle est bon pour le moral 😁

Code promotion : Boutique le rôliste