Créer un personnage de jeu de rôle interessant

Comment créer un personnage de jeu de rôle intéressant ?

Vous cherchez des conseils pour créer des personnages de JDR intéressants ? On vous donne les clefs pour créer des persos mémorables.

Vous cherchez des conseils pour créer des personnages de JDR intéressants ? On vous donne les clefs pour créer des persos mémorables.

Vos amis rôlistes se souviendront longtemps des héros que vous allez créer.

Lorsqu’on commence une campagne de jeu de rôle, la création d’un nouveau personnage est toujours un moment fort : c’est l’instant grisant où on va donner naissance à un être avec qui on va passer beaucoup de temps. On va vivre des aventures fortes, on va passer par des hauts, des bas et connaître des réussites ainsi que des échecs.

Vous avez trouvé un groupe de joueurs et un maître du jeu qui vous a préparé une campagne d’exception. Vous être prêt à créer votre feuille de personnage, vous avez les règles sous les yeux et là, c’est le drame…L’inspiration ne vient pas, c’est la page blanche.

On a tous connu ce problème : la liberté de choix dans le jeu de rôle est tellement grande qu’on peut se sentir perdu et ne pas savoir où aller. Cette situation peut être angoissante, mais est facilement surmontable avec quelques techniques. J’adore créer de nouveaux personnages et j’ai moi aussi eu des pannes d’inspiration au moment de créer un perso de JDR. Après plusieurs années de pratique, j’ai maintenant des astuces pour trouver l’inspiration.

Dans ce guide, je vous livre de nombreux trucs et astuces pour vous aider à trouver des idées percutantes. Une fois la lecture terminée, vous aurez tous les éléments pour pouvoir créer un personnage de JDR intéressant à jouer et que les autres joueurs de votre table prendront plaisir à côtoyer.

Note importante : une création de personnage est rarement un acte linéaire, c’est un ping-pong incessant d’idées qui résonnent entre elles. Le guide aborde différentes méthodes dans un certain ordre, pour les besoins de l’écriture. N’hésitez pas à appliquer ces points dans l’ordre qui vous convient. En les maîtrisant tous, vous allez tout savoir sur la création de personnage.

Sommaire

  • Renseignez-vous sur le monde
  • Déterminez votre archétype
    1. Choisir son archétype en groupe
    2. Choisir son archétype par défaut
  • Comment trouver des idées de personnage
    1. Cherchez des illustrations qui vous inspirent
    2. Inspirez-vous de personnages existants
  • Créer la personnalité de son personnage
    1. La technique des points clefs
  • Créez un personnage avec du relief
    1. Soyez imparfait
    2. Soyez original
  • Et le groupe dans tout ça ?
    1. Vous n’êtes pas le Héros de l’histoire
    2. Liez-vous aux autres
    3. Vous irez toujours plus loin à plusieurs
  • Conclusion
se-renseigner-sur-le-monde

1. Renseignez-vous sur le monde

Vous pourrez traiter les autres points dans l’ordre que vous voudrez, mais celui-ci passe toujours en premier : demandez à votre MJ de vous parler du monde dans lequel vous allez évoluer. Y a-t-il des races ? La magie existe-t-elle ? Sous quelle forme ? Y a-t-il des classes ? Quelles cultures ? Quels sont les enjeux du monde ?

Ceci n’est qu’un exemple des très nombreuses questions qu’on peut poser sur l’univers du jeu. L’objectif est ici de savoir où on met les pieds, afin de nous permettre de créer un personnage de jeu de rôle qui aura sa place dans l’univers que votre MJ a imaginé. Ainsi, ce dernier aura plus de facilité à intégrer votre personnage dans la campagne et donc à prévoir des interactions et événements en rapport avec votre personnage.

Pour caricaturer, imaginez vous débarquer avec un concept de droïde hacker dans un monde à la Harry Potter, ça serait certes très original, mais ça ferait un peu tâche.

Jeu de rôle - Univers multiples
Dans le jeu de rôle, il existe une multitude d’univers à explorer

2. Déterminez votre archétype

L’archétype, d’un personnage, à ne pas confondre avec la classe, désigne sa fonction au sein d’un groupe. C’est lui qui va déterminer si vous êtes le distributeur de baffes, le crocheteur de serrures, le beau parleur ou autre.

C’est souvent par là que va commencer la création de votre personnage, généralement lors d’une session 0 : la première séance durant laquelle le MJ va présenter le jeu aux joueurs, l’univers, les règles, etc. Il est souvent préférable de créer son personnage lors de ces sessions, pour permettre à la table d’avoir un groupe homogène et éviter de se retrouver avec un groupe de personnages qui n’ont pas de réels intérêts à rester ensemble.

Choisir son archétype avec votre groupe de joueurs

Avant d’attaquer la création du personnage en tant que tel, il va déjà vous falloir déterminer son archétype : combattant, soigneur, mage, soutien, beau parleur, trousse à outils, etc. (cette liste est loin d’être exhaustive). Que vous ayez un choix limité, car il faut un groupe de personnages équilibré, ou que vous ayez le champ complètement libre, il n’y a pas vraiment de solution miracle à ce stade de la création… Choisissez quelque chose qui vous intéresse. Il n’y a pas réellement de mauvais choix, n’importe quelle classe est intéressante à jouer et l’important se situe dans la personnalité que vous allez lui donner. Le barbare est certes un cogneur, mais cet aspect n’est que mécanique, ce que vous ferez hors des combats ne dépend que de vous.

Choisir son archétype par défaut

Lorsque vous arrivez dans un groupe déjà constitué ou que les autres joueurs ne vous ont pas attendu pour créer leur personnage (les traîtres…), vous n’avez souvent plus trop de choix.

Cette situation peut être déplaisante, mais ne doit pas être perçue comme un obstacle à vos propres désirs. Gardez en tête que vous allez incarner ce personnage des mois, voire des années. Comme je le dis dans le point précédent, un archétype n’est qu’un aspect mécanique et ne doit pas vous brider dans la création de votre personnage.

Vous devez jouer un barbare ? Vous n’êtes pas obligé d’en faire une brute sans cervelle : pourquoi ne pas vous inspirer du docteur Jekyll en incarnant une personne cultivée capable de philosopher, qui peut en un instant se transformer en Mister Hyde et partir dans des rages terribles ?

Ce n’est qu’un exemple, mais il est important de ne pas se fermer de portes : soyez original et jouez pour vous amuser. Ne vous laissez pas imposer des choix qui ne vous conviennent pas, si on vous force à partir dans une voie qui vous déplaît, discutez-en avec le reste du groupe.

Groupe de personnages de JDR
Vous trouverez toujours un archétype qui est fait pour vous

3. Comment trouver des idées de personnage

On attaque là le cœur du sujet : comment trouver l’inspiration quand on crée son personnage de jeu de rôle ?

Cherchez des illustrations qui vous inspirent

Il s’agit d’une des méthodes les plus simples et directe : Écumez les banques d’images, à la recherche de l’inspiration. Il n’est, en effet, pas rare d’avoir un coup de cœur pour illustration qui nous inspire au point de vouloir créer un personnage autour.

Internet regorge de dessinateurs talentueux qui partagent leurs créations via divers sites ou applications. En fouillant les sites de partage d’images, vous trouverez de l’inspiration à ne plus savoir qu’en faire. Voici les deux sites les plus connus.

Cette méthode a plusieurs avantages :

  • Certains éléments de l’illustration peuvent vous amener à inventer des éléments de background : cicatrices, vêtements/arme/accessoire original, etc.
  • Une fois votre personnage créé, vous aurez déjà l’illustration pour le représenter. Ça n’a pas l’air, mais il peut parfois être compliqué de trouver après coup une illustration qui colle à l’image qu’on s’est fait de son personnage.

Trouver l’inspiration : Le tableau Pinterest du Rôliste avec une large sélection de personnages hauts en couleur

Inspirez-vous de personnages existants

Les films, séries, livres, et autres produits culturels regorgent de personnages originaux et hauts en couleur. Rien ne vous empêche de vous en inspirer pour créer le personnage de votre future campagne de jeu de rôle.

Choisissez un personnage de fiction que vous appréciez, modifiez le pour qu’il colle au cadre de votre campagne, retouchez le un peu pour le faire vôtre et vous avez l’ossature de votre personnage.

Judge Dredd, Lara Croft, Luke Skywalker, Rincevent, Indiana Jones, Princesse Leia, Legolas, Pug l’apprenti, Sif, Triss Merigold… Les sources d’inspiration ne manquent pas, avec cette technique, vous pouvez vous créer une infinité de personnages rapidement.

Créer un personnage de jeu de rôle interessant
Internet regorge d’illustrations pour vous aider à trouver l’inspiration

4. Créer la personnalité de son personnage

Voici la clef de voûte de la création d’un personnage digne de ce nom et la partie la plus importante puisque c’est là que vous allez doter votre personnage en cours de création.

La technique des points clef

Certains joueurs écrivent des backgrounds très profonds et extrêmement fouillés, sur plusieurs pages fourmillant de détails. Sur le papier, ça peut sembler être une bonne idée, mais c’est souvent contre-productif puisque ces myriades de détails vont alourdir votre personnage. Il est important de penser des éléments de background, inutile cependant de préparer 3 pages d’historique dont vous n’utiliserez pas la moitié.

Il existe de nombreux guides de création de personnages en 50/100 questions sur l’origine de nos parents, les relations avec les frères/sœurs, le nom du premier amour, ce que les gens du village de notre enfance pensaient de nous, ce qu’on a mangé au petit-déjeuner, etc. Toutes ces questions ont pour but d’obtenir un personnage ultra complet avec une biographie très fournie. Autant le dire tout de suite, je ne suis pas fan de cette méthode qui éloigne le joueur du cœur du sujet : quel personnage j’ai envie de jouer ?

Vous pouvez obtenir un personnage intéressant en posant quelques points clef :

  • Quel est l’archétype de mon personnage ?
  • Que fait-il dans la vie ?
  • Quelle est sa particularité ?
  • Quel est son objectif à long terme ?

Prenons l’exemple d’un personnage connu : C’est un explorateur qui parcourt le monde à la recherche de trésors cachés, il ne quitte jamais son fouet fétiche et a une phobie des serpents. Son rêve est de mettre la main sur l’artefact ultime, l’arche d’alliance.

En deux phrases, vous avez un concept de personnage, son activité, ce qui l’anime et un élément non essentiel en termes de règles, mais qui permet d’amener du jeu. Certes, il faudra encore développer ça pour en faire un personnage intéressant à jouer, mais vous avez une base solide qui vous donne une bonne ligne directrice.

Si vous souhaitez approfondir encore votre personnage, voici quelques exemples de questions auxquelles vous pouvez réfléchir.

Les dés de jeu de rôle pour coller avec son personnage

5. Créez un personnage avec du relief

Derrière ce titre, se cache un élément capital de la création de votre personnage : il ne doit pas être parfait ! Comme tout le monde, il a des forces et des faiblesses, des avantages et des défauts et c’est ce qui le rend attachant.

Soyez imparfait

Autant vous le dire tout de suite, les personnages parfaits sont chiants : chiants à jouer et chiants à suivre. Les défauts, les faiblesses, etc. tous ces points, qui peuvent desservir votre personne, sont aussi ceux qui vont le rendre intéressant et mémorable.

Prenons un exemple : votre personnage est certes très intelligent, mais il a la constitution d’une moule et votre groupe se retrouve à devoir courir pour échapper à un groupe de bandits. Dans ce genre de cas, vous pourriez simplement fuir et ainsi échapper à vos poursuivants, cependant, c’est un peu plat. À la place, jouez sur le fait que votre personnage n’arrive plus à tenir la cadence, forçant le groupe à trouver des solutions alternatives pour s’échapper ou pour confronter l’ennemi. En utilisant un aspect a priori anodin de votre personnage, vous avez créé à la fois du jeu et une anecdote qui sera à n’en pas douter ressortie plus d’une fois à l’avenir.

Certains systèmes, comme Fate par exemple, ont très bien compris l’importance d’avoir des défauts et l’ont mis au cœur de leur système. Ils imposent aux joueurs que chaque particularité de votre personnage puisse être à la fois une force et une faiblesse. Par exemple, votre personnage peut être terriblement beau, lui attirant la sympathie de la plupart des gens, mais attirant aussi la haine de personnes qui jalousent sa beauté.

Attention toutefois, un défaut doit être plaisant à incarner, n’allez pas vous imposer des défauts qui, au final, vont vous ennuyer plus qu’autre chose. On ne le répétera jamais assez, le jeu doit être un plaisir.

Jeu de rôle - Bagarre de taverne

Soyez original

Qu’est-ce qui différencie un guerrier d’un autre guerrier ? Sa personnalité et tous les petits trucs qui vont lui permettre de sortir du lot.

Tout le monde connaît un barbare qui tape fort, en revanche, il n’y a que le vôtre qui a une phobie des chats. Ce détail étrange n’a pas l’air comme ça, mais il va permettre à votre MJ d’amener du jeu. Il pourra  jouer sur cette peur pour vous mettre des bâtons dans les roues ou tout simplement pour amener des scènes de vie qui permettent de rendre le personnage attachant.

6. Et le groupe dans tout ça ?

Et oui ! Vous pensiez maintenant tout savoir sur la création de personnage, mais vous avez oublié l’essentiel. Le jeu de rôle est une activité sociale, autour de la table, il y a vous et les autres. Gardez bien en tête que vous allez jouer ensemble et œuvrer dans un même but pendant un moment, autant les inclure dans vos plans.

Vous n’êtes pas le Héros de l’histoire

Désolé de vous lancer ça comme ça, mais c’est important de garder cette notion en tête : vous n’êtes que l’un des aspects d’un tout. Le vrai héros de l’histoire, c’est le groupe et les gens ont souvent tendance à oublier cet aspect. Vous aurez beau créer le meilleur personnage du monde, s’il est incapable de s’insérer dans un groupe, il ne vous servira à rien.

personnages-reflief

Liez-vous aux autres

C’est un point auquel on ne pense pas forcément, mais qui est assez intéressant : liez votre personnage à un ou plusieurs autres PJ et faites en un élément important de votre background…

Outre le fait de vous permettre de vous passer de la rencontre hasardeuse en cellule ou dans la taverne, ajouter des liens entre les personnages va créer des dynamiques intéressantes en termes de jeu et impliquer d’autant plus les joueurs.

Imaginez un combat assez violent : entre voir tomber au sol un inconnu qu’on a rencontré 3 jours plus tôt et voir tomber au sol son propre frère, l’implication émotionnelle sera bien plus forte.

Vous verrez aussi fleurir les éléments de background beaucoup plus rapidement qu’avec de parfaits inconnus pour peu que chacun des deux joueurs joue le jeu. N’hésitez pas à faire référence à des événements passés, avec l’accord de l’autre bien sûr.

Attention toutefois au type d’interaction que vous comptez créer avec les autres. Les relations de rivalité ou d’animosité peuvent apporter des éléments de RP intéressants, mais peuvent vite déraper, c’est donc quelque chose à réserver aux joueurs avertis. Pour l’exemple, je me suis déjà retrouvé en MJ dans une campagne où deux de mes joueurs, amis en vrai, incarnaient des personnages qui aimaient se provoquer. La campagne a failli exploser en plein vol lorsqu’ils en sont venus aux mains en jeu, au point que l’un des deux meure sous les coups de l’autre devant le regard médusé des autres PJ qui ne savaient plus où se mettre (j’aborderais cette scène dans un futur article sur les erreurs de MJ à ne pas commettre…)

Vous irez toujours plus loin à plusieurs

Rien ne fais plus évoluer un personnage que les autres personnages. Chacun a sa personnalité, son point de vue sur le monde et sa façon de se comporter face à un événement.  Un de mes alliés vient de faire quelque chose qui déplaît profondément à mon personnage, comment doit-il réagir face à ça ? Un autre vient de me faire un monologue philosophique sur la vacuité de ma quête de vengeance, vais-je remettre en question le but de ma vie ? Un dernier vient de me faire découvrir une vision du monde qui m’était jusqu’à présent totalement inconnue, va-t-elle faire évoluer ma perception du monde ?

À travers ces quelques exemples, je pense que vous avez compris que les autres joueurs ont beaucoup plus à vous apporter si vous interagissez avec eux que si chacun fait son aventure dans son coin. Interagissez entre vous, testez vos limites, essayez de vous apporter des choses les uns les autres, taquinez-vous, soutenez-vous dans les moments durs et célébrez les victoires. Vous verrez que vos personnages n’en seront que plus profonds. Vous serez bien plus qu’une bande d’aventuriers qui a une quête commune, vous serez un groupe soudé avec des forces, des faiblesses, qui a traversé des hauts et des bas, mais qui sait qu’il peut compter sur les autres.

Jeu de rôle - Travail d'équipe en plein combat
Il est toujours utile d’avoir des alliés pour leur confier vos flans ou vous arrières

Conclusion

Cet article qui visait à expliquer comment faire un bon personnage touche à sa fin. En guise de conclusion voici un récapitulatif des éléments important à prendre en compte quand on veut créer un personnage de jeu de rôle intéressant pour vous et pour les autres joueurs :

  • Créez un personnage que vous prendrez plaisir à jouer
  • Ne vous laissez pas imposer des choix qui vous déplaisent
  • Soyez original
  • Ne vous compliquez pas trop la vie, faites simple et complexifiez en cours de route
  • Les personnages sans défauts sont ennuyeux
  • Vous êtes plus intéressant en groupe
  • Interagissez vraiment avec les personnages des autres joueurs

Si vous suivez ces différents conseils pour faire vos personnages de JDR, vous n’aurez peut-être pas le meilleur personnage du monde, mais vous aurez un personnage que vous appréciez vraiment et dont on se souviendra. Et n’oubliez surtout pas, le jeu de rôle est avant tout un jeu, amusez-vous en créant votre personnage et le reste viendra tout seul.

Code promotion : Boutique le rôliste