Vaincre sa timidité dans le jeu de rôle

Comment vaincre sa timidité pour incarner son personnage sans complexe ?

Découvrez des trucs et astuces pour lutter contre votre timidité et enfin pouvoir jouer à votre plein potentiel.

Découvrez des trucs et astuces pour lutter contre votre timidité et enfin pouvoir jouer à votre plein potentiel.

On vous livre nos trucs et astuces pour dire au revoir à la timidité en jeu

Avez-vous des difficultés à incarner votre personnage ? Peut-être que vous pensez aux actions à effectuer après que celles-ci sont passées. Ou alors, sentez-vous comme un embarras lorsqu’il faut agir, vous empêchant de vous lancer… Les raisons de ne pas interpréter un personnage aussi bien qu’on le voudrait sont nombreuses, mais le plus souvent, cela est dû à un ressenti : la timidité.

Eh oui, bien qu’on n’en parle pas assez, la plupart des rôlistes qui ont du mal à faire du roleplay ont un problème de timidité. Ils ne se laissent pas suffisamment aller et regrettent leurs choix plus tard.

Bien que les jeux de rôle se déroulent dans des mondes fictifs, il arrive que nos comportements du monde réel y soient transportés. En d’autres termes, si on est timide dans la vraie vie, il est fort probable que cela intervienne dans l’incarnation de notre personnage et vienne restreindre l’interprétation de notre personnage. De ce fait, si notre objectif est d’améliorer nos skills de rôliste, nous devons vaincre cette timidité. Comment ? En suivant les quelques conseils ci-dessous.

Mais avant voyons comment se manifeste la timidité dans un JDR.

La timidité, c’est quoi et comment se manifeste-t-elle ?

De façon simple, la timidité est un manque de confiance en soi lorsqu’on est en face des autres. Eh oui, il est impossible ou presque d’être timide avec soi-même. Dans un jeu de rôle sur table ou un jeu de rôle papier, cela peut se définir comme la peur des autres joueurs.

Généralement, on a du mal à incarner son personnage parce qu’on laisse la timidité nous dominer face aux autres joueurs, ou même face au maître du jeu. Résultat ? On est limité et notre roleplay n’est pas à la hauteur de ce qu’on espérait.

Si vous avez déjà ressenti cette limite pendant une session de jeu, ce que vous êtes peut-être timide. Mais ce n’est pas grave, car il existe de nombreuses astuces pour sortir de cette situation. Nous vous en proposons quelques-unes dans la partie suivante.

img-timidite

Comment vaincre sa timidité et améliorer son jeu et son roleplay ?

Nous l’avons dit précédemment, le fait d’être timide peut être un frein dans l’incarnation de votre personnage. Pour se libérer, voici quelques conseils à mettre en pratique.

Conseil n°1 : Gardez en tête que le changement se fera de façon progressive

La première chose à faire si vous voulez vous libérer de votre timidité est de comprendre qu’il s’agit d’un processus et non d’une « formule magique ». En d’autres termes, le changement viendra progressivement et vous devez être patient pour l’observer.

Conseil n°2 : Ne prenez pas trop à cœur le JDR auquel vous participez

Outre la patience, il est important de se rappeler que les jeux de rôle sont avant tout des jeux. En d’autres termes, il ne s’agit pas de la vraie vie et vous devez le prendre comme tel. Certes, il y a une communauté et des personnages vivants de l’autre côté, mais en aucun cas ceux-ci n’interfèrent sur votre vie. 

Il en va de même des autres joueurs, en tant que rôliste, il faut faire la part des choses entre le personnage et l’être humain qui l’incarne. N’oubliez pas qu’eux aussi sont là pour passer du bon temps, pas pour vous juger.

Conseil n°3 : Concentrez-vous sur vous même

Pour mieux gérer votre timidité, vous devez vous focaliser sur vous-même. En gros, concentrez-vous au maximum sur ce que vous pensez et sur ce que vous voulez faire plutôt que sur ce que les autres pensent. Vous devez le savoir, donner trop d’importance aux autres est l’une des causes de timidité les plus communes.

Il ne s’agit pas ici de devenir égoïste, mais de vous remettre au centre de votre attention.

Conseil n°4 : Trouvez vos points forts et maximisez les

La timidité est grosso modo le fait d’avoir peur des autres. Le plus souvent, il s’agit de la peur de ses points faibles

Dans un jeu de rôle, chaque personnage a ses forces et ses faiblesses, tout comme vous. C’est pourquoi, pour combattre votre timidité, vous devez négliger vos faiblesses et vous concentrer sur ce que vous faites le mieux. 

En procédant ainsi vous gagnerez petit à petit en confiance.

Les dés de jeu de rôle pour coller avec son personnage

Conseil n°5 : Aimez ce que vous faites

Une autre astuce pour incarner votre personnage sans complexe est d’aimer ce que vous faites en jeu. En d’autres termes, il s’agit de prendre toutes les actions et interactions en jeu comme une partie de plaisir, une occasion de s’amuser, plutôt que comme une tâche.

Lorsque vous avez créé votre personnage, vous l’avez doté d’une personnalité qui vous intéressait et avec laquelle vous vouliez jouer. Servez-vous-en et allez-y à fond, prenez du plaisir à jouer votre personnage, même dans les scènes anodines. De cette façon, vous êtes sûr de vous concentrer sur le jeu et sur votre plaisir et pas sur le regard des autres.

⟶ A lire : Comment créer un personnage de jeu de rôle intéressant

Conseil n°6 : N’essayez pas de vous conformer aux autres

Ne pas se conformer aux autres vous aide à mieux vous affirmer et vous faire gagner en confiance au fil du temps. De plus, contrairement à ce que vous pouvez croire, la vision des autres n’est pas forcément la meilleure à suivre, même s’ils parlent plus ou plus fort que vous.

Certes, quand on est timide il n’est pas simple de s’affirmer face aux autres. Si vous tombez face à un ou plusieurs joueurs au caractère trempé, essayez de trouver un allié pour appuyer vos idées (le maître du jeu peut tout à fait jouer ce rôle).

Jeu de rôle - Bagarre de taverne

Conseil n°7 : ACCEPTEZ LE REJET

Vous l’avez certainement remarqué, ce titre est en majuscule. Pourquoi ? Pour la simple raison qu’il s’agit d’un point crucial pour gagner en confiance et en aisance à votre table de jeu.

En effet, la peur du rejet est un facteur de stress qui nourrit votre timidité. Le plus souvent, vous vous dites que les autres n’apprécieront pas vos actions et vous vous mettez des barrières. Le problème est qu’en vous mettant des freins vous-même, vous arrivez exactement au résultat que vous vouliez éviter.

N’ayez pas peur d’aller à contre-courant, de proposer des idées qui peuvent déplaire ou être rejetées. Tout le monde fait des actions qui peuvent échouer, propose des plans bancals, etc. tout le monde est concerné, vous n’avez donc pas de raison de craindre le rejet ou l’échec.

Face à un obstacle, dites-vous que toute proposition amène son lot d’idées qui peuvent apporter des éléments de solutions ou de réponses.

Conseil n°8 : Libérez ce qui charge votre esprit

Pour finir, une autre astuce pour vaincre votre timidité est de construire une bonne relation avec votre esprit. En d’autres termes, libérer celui-ci de toutes ses charges. 

Généralement, cela passe par la méditation ou le sport. En gros, trouvez le moyen qui marche avec vous et pratiquez-le pour vous libérer de l’intérieur.

Vaincre sa timidité : ce qu’il faut savoir

Comme leçon, vous devez retenir que votre timidité provient principalement de vous. En d’autres termes, pour vous libérer de celle-ci, vous avez toutes les armes à votre disposition. 

Comme nous l’avons vu précédemment, il s’agit d’un processus lent et vous devez être patient. De même, si nous devions vous demander de vous appuyer sur certains points, il s’agirait de la libération de l’esprit, de l’acceptation du rejet et de l’augmentation de la confiance en soi.

Il n’y a pas de remède miracle, il faut travailler sur vos craintes et pratiquer au quotidien pour gagner petit à petit en aisance et en confiance. Pour vous rassurer, dites vous que le JDR est un milieu bienveillant, tout le monde est là pour passer un bon moment en communauté, personne n’est là pour vous juger.

Code promotion : Boutique le rôliste