Comment gérer un joueur de JDR toxique

Comment Gérer les Joueurs de JDR Toxiques ?

Apprenez à Reconnaître et à Gérer des Joueurs de JDR Toxiques avant qu'ils ne détruisent vos Tables de Jeu.

Apprenez à Reconnaître et à Gérer des Joueurs de JDR Toxiques avant qu'ils ne détruisent vos Tables de Jeu.

Conseils pour gérer les joueurs problématiques dans un jeu de rôle

On en connait tous un et on fait tout pour ne plus l’avoir à sa table de jeu de rôle… Ce sont les joueurs qui sont toujours en retard pour une session – ceux qui monopolisent le jeu, laissant peu de temps d’écran aux autres – ceux qui sabotent l’intrigue juste parce que « c’est la façon dont leur personnage agirait ». Tous ces cas représentent ce qu’on appelle un Joueur toxique, mais il existe une solution pour les gérer avant qu’ils ne gâchent le plaisir des autres joueurs.

Dans ce guide, vous trouverez des astuces pour apprendre à gérer les joueurs toxiques et donc à améliorer la qualité de vos sessions de jeu. Vos autres joueurs vous diront merci 🙂

Qu’est-ce qu’un joueur toxique ?

Appelé aussi joueur nocif, ou un joueur problématique, le joueur toxique est une personne qui perturbe régulièrement le déroulement du jeu et brise l’atmosphère. Cela peut aller du joueur qui gâche une scène forte en émotion, au joueur qui tue les autres PJ (les autres joueurs) juste pour le « fun ». Alors, qu’est-ce qui distingue ces personnes des autres ? Souvent, ils manquent de compréhension sur la façon dont leurs actions affectent les sentiments des autres joueurs et l’ambiance générale à la table de jeu.

En général, ces actions sont involontaires et ils ne se rendent simplement pas compte que leur façon de jouer peut gâcher le plaisir du reste du groupe. Et c’est ça qui peut devenir problématique : lorsque vous les confrontez à leur mauvais comportement, ils ne considèrent pas ce qu’ils ont fait comme une erreur et risquent de ne pas comprendre ce que vous leur reprochez.

Comment identifier un joueur toxique ?

Si vous pensez avoir un joueur toxique dans votre entourage, voici une liste de choses qui peuvent vous permettre de l’identifier :

  • Il a un comportement grossier envers les autres joueurs (par exemple, des remarques inappropriées concernant la race, le sexe, les croyances religieuses, etc.) ;
  • Il sabote régulièrement l’intrigue (en tuant un PNJ important ou en mettant des bâtons dans les rouges des autres joueurs par exemple) ;
  • Il tue l’ambiance immersive que le MJ a mis en place, par des remarques inappropriées hors-jeu (par exemple en faisant une blague pendant une scène triste ou effrayante) ;
  • Il cache des informations pertinentes aux autres joueurs ;
  • Il coupe la parole des autres joueurs, ne leur donne pas l’occasion de parler, juge régulièrement les choix des autres ;
  • Il interrompt le MJ à plusieurs reprises pendant qu’il décrit une scène ;
  • Il arrive toujours en retard aux sessions de jeu ;
  • Dès que c’est au tour des autres de jouer, il traîne sur son téléphone ou ne suit pas ce qui se passe.

Quand aborder un problème ?

Imaginez ceci : Les personnages des joueurs se trouvent dans une crypte sombre et humide. Ils entendent un raclement lointain provenant d’un couloir lugubre. L’atmosphère est sinistre, la peur rôde dans tous les coins… Puis quelqu’un crie : « Vous voulez quoi comme pizza ?! » en agitant son téléphone. Et voilà, l’ambiance de tension que vous aviez réussi à créer a disparue !

Rien de dramatique, me direz-vous, surtout que ça partait d’une bonne intention, sauf que plusieurs fois par session ce même joueur vient saper tout votre travail sur l’immersion autour de la table. Alors, que faire maintenant ?

En tant que MJ, devez-vous le critiquer ouvertement et achever ce qui reste de l’atmosphère ? Ou bien devez-vous ignorer ce qui vient de se passer et essayer de réparer l’atmosphère ? En réalité, ce n’est pas seulement le MJ qui est agacé par ce comportement perturbateur, mais aussi les autres joueurs. Vous pouvez alors ressentir la tension dans la pièce, et ne pas s’adresser au joueur problématique ne fait souvent qu’empirer les choses.

Il ne s’agit que d’un exemple, mais quel que soit le comportement du joueur toxique, vous sentez qu’il risque de mettre en péril votre table de jeu.

N’interrompez pas le jeu trop longtemps…

Idéalement, dites simplement au joueur que ce qu’il vient de faire nuit au jeu – de façon aussi brève que possible, en général ça fonctionne plutôt bien à mes tables de JDR. Dites simplement : « Ça partait d’une bonne intention, mais tu viens de sortir tout le monde de l’ambiance… S’il te plait attend un moment de calme avant d’intervenir hors-jeu ». Évitez une longue discussion avec le joueur, car cela ruinerait ce qui reste de l’ambiance de votre session. Si le joueur ne cède pas, inutile de continuer, dites-lui : « On en discutera après la partie. Pour l’instant, poursuivons l’histoire ». Plus l’interruption du jeu est courte, mieux c’est.

… Sauf s’il s’agit d’une situation critique

Il y a des cas où vous devrez interrompre la partie. Si l’un de vos joueurs décide de tuer un autre personnage joueur dans son sommeil, par exemple, alors la seule option est d’arrêter la partie et de discuter en groupe pour savoir si cette intrigue est acceptable ou non. Mais dans la plupart des cas, un rappel court et clair au joueur qui pose problème suffira. Ne vous inquiétez pas, la plupart des joueurs se rendront immédiatement compte de leur erreur après que vous leur en ayez parlé.

Ne laissez pas passer les choses. Occupez-vous rapidement des joueurs néfastes, sinon, l’un des autres joueurs risque de quitter la table parce qu’il ne prendra plus de plaisir à jouer.

Attaque de spectres
Ne laissez pas les joueurs toxiques prendre trop d’ampleur sinon ils pourraient faire fuir les autres joueurs. ©Michael Bierek

Comment aborder un joueur toxique ?

Il n’est pas toujours simple de trouver comment dire à un joueur que vous n’êtes pas satisfait de ce qu’il a dit ou fait. Essayez de formuler vos commentaires de votre propre point de vue. Ne lui dites pas : « Tu gâches régulièrement l’ambiance » ou « Tu voles la vedette aux autres joueurs ». Cela donne l’impression d’un reproche. Dites-lui plutôt comment ses actions vous affectent, vous et le reste du groupe. Essayez de dire : « Pour moi, il semble que… » ou « Je trouve que… ». Cela adoucit considérablement votre commentaire et le fait moins sonner comme une accusation. Et ça permet à l’autre personne d’exprimer son opinion sans avoir à se justifier immédiatement.

Mentionnez également que votre objectif est de vous amuser ensemble tout en créant une bonne ambiance à la table de jeu. Essayez de travailler ensemble vers un objectif commun. Demander l’avis d’une troisième personne (un autre joueur ou joueuse, par exemple) peut par ailleurs être utile. La tierce personne a généralement un point de vue plus neutre que le MJ ou le joueur à l’origine de l’agitation. Cela peut donner à la discussion une tournure plus objective et désamorcer une situation qui peut être tendue.

Et si le problème ne peut être résolu ?

Si même une discussion amicale après la session de jeu ne résout pas le problème, vous pouvez alors envisager le fait que cette personne ne cherche pas du tout à travailler sur elle pour régler le différend. Oui, malheureusement de tels joueurs existent…

Si vous avez dans votre groupe un joueur toxique qui privilégie son seul plaisir plutôt que celui de l’ensemble du groupe, voici un conseil d’ami : Il est temps de lui expliquer que sa présence à votre table n’est plus souhaité.

Cela peut sembler dur, mais il n’y a pas d’autre moyen de résoudre ce dilemme. Discuter des problèmes ne vous mènera pas plus loin. Si quelqu’un manque d’empathie pour ses compagnons de jeu, il ne changera pas son comportement. Même si ce joueur a joué un rôle crucial dans votre campagne, ou s’il vous manque un joueur sans lui, il est temps de lui faire quitter la table de JDR ! Vous ne serez pas heureux avec un tel personnage dans votre groupe, il vaut mieux donc trouver un autre joueur, qui sera heureux de rejoindre le groupe et de contribuer positivement au jeu.

Et si le joueur toxique est un bon ami ?

Assurez-vous d’aborder le problème avec votre ami en dehors de votre session de jeu. Une discussion devant les autres joueurs pourrait aggraver la situation. Il s’attendra toujours à ce que vous soyez de son côté, peu importe ce qui se passe dans la session de jeu. Donc, si vous l’interpellez devant le groupe, il pourrait se sentir trahi par vous.

La dispute pourrait facilement passer à l’étape suivante. Il ne s’agit alors plus de son comportement, mais de votre amitié. Parlez-lui en privé, autour d’une bière ou dans environnement dans lequel il est à l’aise.

En dehors de cela, traitez-le comme vous traiteriez n’importe qui d’autre. Je comprends, critiquer un ami est difficile. Mais demandez-vous ceci : Si c’est un si bon ami, pourquoi se comporte-t-il mal pendant vos séances ? Un bon ami vous écoutera et essaiera de trouver un moyen pour que tout le monde à la table apprécie le jeu.

En résumé : Les trois étapes pour gérer un joueur toxique

Étape 1 : Recadrez le joueur

Pendant la partie, demandez-lui simplement de cesser son comportement perturbateur. Évitez une discussion, car cela nuirait encore plus à l’atmosphère pendant le jeu. Si cela ne fonctionne pas, passez à l’étape 2.

Étape 2 : Discutez en privé

Discutez avec le joueur en privé. Écoutez sa version des faits. Essayez de trouver une solution qui vous convienne à tous les deux. Si cela ne fonctionne pas, passez à l’étape 3.

ÉTAPE 3 : Se séparer

Si le joueur nocif persiste dans son comportement, expliquez lui que vous pensez qu’il serait préférable qu’il joue dans un autre groupe. Ce n’est pas simple, mais c’est parfois nécessaire pour le bien de votre campagne et de votre groupe.

joueur toxique jdr
©Diane ÖZDAMAR

Le top des joueurs qu’on ne veut plus à ses tables de jeu de rôle

Voici quelques exemples de joueurs toxiques / nocifs / ou tout simplement ennuyeux, que vous pouvez être amené à croiser à vos tables de jeux. Certains sont inoffensifs, mais d’autres peuvent quant-à eux réellement mettre votre table de jeu en danger.

  • Le mauvais joueur : Il tente d’interpréter les règles quand ça l’arrange, il relance discrètement ses jets loupés et modifie légèrement ses compétences quand ça l’arrange ;
  • L’addict au smartphone : Dès qu’il ne joue pas il a le nez dans son téléphone ;
  • Le joueur qui casse l’ambiance : Il ne sait pas s’arrêter quand il part dans un délire, il fait des blagues HRP tout le temps et sape régulièrement l’immersion avec son attitude :
  • Celui qui a toujours raison : Il a des opinions et aime à le faire savoir. Il a toujours raison et on doit faire les choses comme il l’entend sinon il devient virulent ;
  • Celui qui fait toujours le même personnage : Quel que soit le jeu, il joue CONSTAMMENT le même perso. Il a beau changer d’archétype, avec lui on a toujours un sentiment de déjà vu ;
  • Le casseur de scénario : On joue tous pour s’amuser, sauf que lui s’amuse en foutant le scénario du MJ en l’air. Il va passer son temps à faire n’importe quoi et se mettre tous les PNJ importants à dos.
  • Le joueur borderline : Il pense qu’on peut rire de tout avec tout le monde et se moque que certains joueurs puissent se sentir mal à l’aise en sa présence. Il rabaisse les autres sans s’en rendre compte et se fiche de leur sensibilité.

En conclusion

J’espère que tous ces conseils pour gérer les joueurs problématiques vous seront utiles. Le plus important est de ne pas laisser un joueur toxique prendre trop d’importance : essayez de désamorcer la situation le plus rapidement possible, sans quoi les autres joueurs pourraient ne plus prendre de plaisir à jouer ensemble.

Vous avez des conseils pour gérer des joueurs toxiques ? Vous voulez partager des anecdotes ? N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires.

Code promotion : Boutique le rôliste