Jeu de rôle d'horreur

7 Jeux de Rôle d’Horreur, pour faire et se faire Peur

Découvrez une sélection de JDR Horrifiques qui vont terroriser vos joueurs. Ils vont avoir peur et ils en redemanderont.

Découvrez une sélection de JDR Horrifiques qui vont terroriser vos joueurs. Ils vont avoir peur et ils en redemanderont.

Vos joueurs vont faire des cauchemars et ils en redemanderont

Vous cherchez un JDR d’horreur afin de foutre une trouille bleu à vos joueurs, mais vous ne savez pas vers quel JDR horrifique vous tourner ?

C’est vrai que la proposition de jeux de ce sous-genre du jeu de rôle est assez conséquente et qu’il n’est pas évident de savoir vers quoi se tourner… Que ce soit pour marquer le coup le temps d’une soirée Halloween ou simplement pour vivre des aventures terrifiantes avec vos amis, j’ai sélectionné pour vous 7 jeux de rôle horrifiques qui fichent la trouille.

Petit disclaimer avant de commencer. Il ne s’agit pas d’un top des JDR d’horreur, mais d’une sélection de jeux de rôle horrifiques qui pourront faire votre bonheur si vous cherchez des jeux qui font peur à faire entre amis. En matière d’horreur, de peur et de cauchemar, on a tous des perceptions différentes, c’est donc à vous de choisir le jeu qui vous conviendra la mieux.

Trève de babla, il est temps de se faire peur entre rôlistes 🙂

Le sommaire des 7 jeux de rôle à avoir :

L’appel de Cthulhu : Le JDR d’horreur emblématique

Basé sur les écrits de HP Lovecraft et son célèbre Mythe de Cthulhu, L’appel de Cthulhu (The call of Cthulhu dans sa version originale) est l’un des premiers et donc des plus anciens jeux de rôle papier horrifique. Le jeu a un pédigrée assez exceptionnel avec pas moins de 7 éditions et un grand nombre de campagnes et de suppléments.

Jeu de rôle l'appel de Cthulhu

Malgré les années, ce mastodonte de l’horreur cosmique continue d’effrayer régulièrement les tables du monde entier. Il est pour cela soutenu par tout un panthéon de divinités et de créatures cosmiques/maléfiques/transdimensionnelle (Nyarlathotep, Dagon, Yog-Sothoth, etc.), qui se fera de faire fond comme neige au soleil, la santé mentale de vos joueurs, les faisant sombrer dans la folie.

L’appel de Cthulhu met en scène des groupes de personnes lambda qui enquêtent, souvent malgré eux, sur des mystères impliquant des cultes dédiés à des divinités impies ou des créatures surnaturelles. Les personnages sont des scientifiques, des journalistes, des détectives privés et d’autres personnes ordinaires, souvent impuissants en comparaison de ce à quoi ils sont confrontés.

L’AdC (Appel de Cthulhu) joue beaucoup sur les enquêtes, l’ambiance et une lente descente dans l’enfer du surnaturel. Bien que la plupart des scénarios et des décors du jeu se déroulent dans les années 1920, l’Appel de Cthulhu peut se dérouler de nos jours ou à n’importe quelle période de l’histoire qui plaira au maître du jeu.


Kult : Divinité perdue – Âmes sensibles, s’abstenir

Sorti à l’origine en 1991, Kult : Divinité perdue place l’humanité entre les mains de dieux malveillants qui les empêchent de voir la réalité telle qu’elle est vraiment. Les PJ viennent d’ouvrir les yeux sur la vraie nature des choses et doivent donc décider comment ils vont s’enfoncer dans les ténèbres qui se cachent derrière ce mur de mensonges.

Bien que ses règles soient parfois écrasantes, Kult fournit une variété d’outils grâce auxquels les joueurs peuvent créer une expérience de jeu de rôle immersive. En effet, ce JDR d’horreur offre l’un des cadres les plus sombres dans le milieu des jeux de rôle sur table.

Traitant de nombreux sujets inconfortables qui pourraient être bouleversants pour les joueurs/joueuses et le maître de jeu. Si vous entrez dans l’univers sombre de Kult, je vous conseille de définir des limites avec vos joueurs avant le début de la partie, afin de garantir une expérience agréable pour tous.

Si vous cherchez un jeu de rôle qui fait peur et que vous voulez masteriser des sessions de jeux qui marqueront vos joueurs, alors Kult est tout indiqué. Attention, âme sensible s’abstenir.


Sombre : La peur comme au cinéma

Sombre : la peur comme au cinéma est un JDR d’horreur contemporain. Il met en scène des antihéros qui essaient de survivre dans un monde particulièrement violent et hostile. L’univers de jeu proposé est celui des films d’horreur, soit un monde contemporain particulièrement dur où les fous psychotiques et les maniaques du découpage de viande humaine sont légion.

jeu de rôle sombre

Le système de jeu met en avant la narration : seules les actions difficiles en situation de stress extrême impliquent un jet de dés. Les actions faciles ou impossibles sont toujours résolues par le meneur de jeu en fonction de la situation et des capacités des personnages des joueurs. Pour aller dans ce sens, les règles ont été conçues pour être accessibles et efficaces. Elles permettent ainsi au meneur de donner la priorité à l’ambiance horrifique en jeu.

Sombre ayant été pensé pour des parties de JDR brèves, intenses et mortelles, le jeu ne prévoit pas de gestion de l’expérience. Vous pouvez donc être sans pitié : « Ça va couper chérie ».


Les dés de JDR parfait pour rester dans le thème de l’horreur


Alien le jeu de rôle : Pendant la session, personne ne vous entendra crier

Si vous cherchez un jeu d’horreur, alors je ne vous ferais pas l’affront de vous présenter Alien, le film d’angoisse culte de la fin des années 70. Vous ne serez pas surpris d’apprendre que sa déclinaison en jeu de rôle papier soit lui aussi un concentré d’horreur fantastique.

jeu de rôle horreur SF alien

À l’image du film, le JDR Alien est une expérience de jeu de rôle lente, mais bien rythmée, qui fait lentement monter la tension. Les joueurs y incarnent des personnages, allant des marines de l’espace aux camionneurs de l’espace, qui vont être confrontés entre autre aux terribles xénomorphes.

Cependant, le jeu ne se contente pas d’exploiter ces célèbres monstres en tant qu’antagonistes. L’intégralité du bestiaire des films est présent, sans oublier les corporations sans scrupules, la compagnie Weyland-Yutani en tête. Chaque joueur poursuit un objectif personnel, connu de lui seul et peut tout aussi bien être votre plus fidèle allié, qu’un traître à la solde d’une grande corporation.

Ces objectifs secrets permettent de développer au fil du jeu une ambiance de paranoïa et de peur. Les affrontements sont rares et mortels, il faudra donc les fuir comme la peste et survivre à l’assaut d’une créature peut s’accompagner d’effets néfastes sur votre psyché.

Le jeu de rôle alien vous permet de jouer aussi bien en campagne qu’en one-shot. Quels que soient vos goûts, Alien est parfait pour ceux qui veulent faire l’expérience d’une session de JDR d’horreur SF immersive.


Channel Fear : Tremblez, vous êtes filmé

Vous avez déjà regardé les rediffusions de ces émissions américaines ou un groupe de gens se filment en train d’enquêter sur des lieux supposément paranormaux ? Alors vous avez compris le principe du jeu de rôle d’horreur Channel Fear.

Channel Fear, est un JDR uniquement composé de scénarios courts (des one-shot jouables en quelques heures). Vos joueurs incarnent une équipe d’enquêteurs spécialisés dans le paranormal travaillant pour une émission du câble américain.

Chaque épisode contient tout pour jouer : une présentation du concept, une bande sonore pour l’immersion, un système de jeu, une feuille d’enquêteur vierge, 5 prétirés et un scénario court. Chaque épisode est indépendant, ce qui permet de masteriser une session très rapidement : inutile de tout lire.

Le système de jeu est simple et permet donc de se concentrer sur le cœur du jeu : La peur et l’immersion. Les trames de chaque scénario sont détaillées, mais laissent une grande marge de manœuvre au maître du jeu pour s’adapter aux actions des joueurs. Les MJ qui aiment l’improvisation adoreront, les autres peut-être moins.

Il en ressort que Channel Fear est un jeu de rôle d’horreur rapide et efficace. Si vous voulez un JDR pour vous faire peur le temps d’un soir, vous pouvez foncer.


Within : La boîte à outil horrifique

Within est un jeu d’horreur contemporain qui vous permettra de jouer tout type d’horreur. En effets, vos joueurs incarnent une des 5 organisations chargées de lutter contre les forces du mal. C’est donc l’occasion de les confronter à toutes sortes de menaces : serial killer fou, démon invoqué par mégarde ou encore groupe de vampires assoiffé.

Dans Within, pas de lancers de dés, ce choix permet ainsi d’accélérer le jeu et de mettre l’accent sur le jeu et sur l’horreur. Son système sans dés est tellement fluide qu’on peut avoir tendance à l’oublier. Autour de ce choix, s’articulent ainsi toutes sortes de mécanismes qui permettent de se concentrer davantage sur la façon dont l’action se déroule et la façon dont elle va impacter les PJ des joueurs (fatigue, pression, folie, etc.), au lieu de se focaliser sur simple l’échec ou la réussite d’une action.

À l’image de l’appel de Cthulhu, Within joue sur la montée progressive de la folie chez les joueurs en la poussant à interpréter cette dernière. Cet aspect fait tendre Within vers un JDR d’horreur psychologique.

Sur le registre de l’horreur pure, Within est loin d’être dans le top de mes jeux préférés d’horreur, mais a le grand avantage de fournir une boite à outil très riche en ressources, qui permet aux MJ une très grande liberté de création. Pour ça il mérite largement sa place dans cette sélection.


Sins of the Father : L’outsider qui a plus d’une carte à jouer

Sins of the Father est l’outsider de ce classement, mais il gagne à être connu. Contrairement aux autres JDR de ce classement, il s’agit ici d’un jeu de rôle contemporain fantastique teinté d’horreur et d’humour noir.

Jeu de role horrifique : Sins of the father

Dans Sins of the Father, votre famille a vendu votre âme à une entité maléfique bien avant votre naissance. Vos 18 ans sont arrivés et il va falloir perpétuer l’héritage familial en entrant au service de cette créature des ténèbres. Il peut s’agit d’un démon, d’un diable, d’un vampire, d’une sorcière maléfique, etc. En tant que séides de ce maître, vos joueurs, les Damnés, devront remplir diverses missions pour satisfaire leur patron et effacer leur dette.

Ici pas de dés, ils ont été remplacés par des cartes à jouer qui serviront à réussir ou pas les actions. Les joueurs devront constamment jongler avec : piocher plusieurs cartes peut augmenter les chances de réussite, mais c’est à double tranchant, car épuiser son paquet risque de leur coûter cher.

Je tenais à présenter le jeu dans ce top, car il gagne à être connu. Ce n’est pas à proprement un jeu qui fait peur, mais l’ambiance est résolument sombre, mais selon l’envie des joueurs, il est possible de jouer des parties plus légères, qui tendent vers l’humour noir.


Avec cette sélection de JDR pour faire peur et se faire peur, vous avez maintenant toutes les clefs en main pour créer des sessions de JDR cauchemardesques d’anthologie ! Vous avez envie de partager vos souvenirs de JDR terrifiants ou de partager votre chouchou dans le genre horrifique ? Pensez à proposer votre liste en commentaire afin de compléter la mienne 🙂

Code promotion : Boutique le rôliste